22 / 10 / 2014,
JAUNELIERE.com, toute l'actu football du FC Nantes

FC Nantes – Laval (3-1) : Continuité dans le onze.

Kevin G. 15 août 2012 Pas de commentaire
FC Nantes – Laval (3-1) : Continuité dans le onze.
NOTE DE LA RÉDACTION
3.5 / 5

Jeu / Mouvement

Efficacité offensive

Performance défensive

Niveau de l'adversaire

Vendredi 10 août. Dans le cadre de la 3ème journée de Ligue 2, le FC Nantes reçoit Laval qui s’était imposé par deux fois contre les canaris la saison passée (3-2 à la Beaujoire puis 2-0 au stade Francis Le Basser). Avant le coup d’envoi de la rencontre, les deux équipes ont chacune deux points au compteur (1-1 contre Istres puis 0-0 à Nîmes pour Nantes, 1-1 à Châteauroux puis 0-0 contre l’ogre monégasque pour Laval).

Pour ce match, Michel Der Zakarian (qui doit compter sans Ahmed Madouni blessé la semaine précédente) doit une nouvelle fois recomposer sa défense centrale et choisit d’associer Papy Djilobodji à Gabriel Cichero. Birama Touré est reconduit dans l’entrejeu avec Adrien Trébel et surtout, la nouvelle recrue Yohann Eudeline se voit offrir une nouvelle occasion de montrer ses qualités après sa sortie prématurée sur blessure contre Angers. Pour le reste, Riou conserve sa place dans les buts et Cissokho et Veigneau enchaînent une nouvelle titularisation sur les côtés de la défense. L’animation offensive est quant à elle confiée à Eudeline, Veretout et Bessat, positionnés tous les trois en soutien de Filip Djordjevic.

Un démarrage tardif

Pour leur troisième match en huit jours, après la grosse chaleur nîmoise et la prolongation jouée en Coupe de la Ligue face à Angers, les nantais démarrent plutôt timidement avec quelques contres légèrement dangereux mais pas d’occasion nette dans la première demi-heure. Il faut en effet attendre la 32ème minute pour voir la première véritable occasion, Filip Djordjevic se présentant seul face à Arnaud Balijon mais perdant son duel face au portier tango. Cependant, à la 41ème, les nantais vont concrétiser leur domination sur un centre en retrait d’Issa Cissokho, parfaitement lancé par Eudeline dans le dos de la défense mayennaise, que reprenait Trébel de demie-volée pour ouvrir le score. Ce but va ainsi permettre aux jaunes de rejoindre les vestiaires avec un but d’avance, comme lors de la première journée face à Istres.

Une deuxième mi-temps sur la même lancée

Cependant, au retour des vestiaires et contrairement à leur prestation lors du match nul concédé en ouverture du championnat, les nantais continuent à développer leur jeu et conservent la possession du ballon. Dès la 52ème minute, sur une balle de Veretout, Issa Cissokho, décidément très en jambes, centre au deuxième poteau pour Bessat, qui crochète un défenseur et bat le gardien pour permettre aux canaris de faire le break. Et une fois encore, les nantais ne vont pas se contenter de cet avantage de deux buts et vont continuer d’attaquer, empêchant ainsi les lavallois d’y croire encore. À l’heure de jeu, un Djordjevic peu en réussite trouve le poteau mais à la 78ème, les nantais vont définitivement s’assurer le gain du match avec un troisième but signé Eudeline (lui aussi à créditer d’un très bon match), sur un centre de Gakpé. Les nantais vont alors relâcher malencontreusement la pression et offrir l’occasion à Michel Der Zakarian de leur rappeler qu’un match ne se termine qu’aux trois coups de sifflet de l’arbitre. Il pourra en effet reprocher à ses joueurs le but inscrit par Vincent Le Baron et concédé en fin de match (88ème minute), qui ternit quelque peu la prestation d’ensemble réalisée par les joueurs jusque là. Malgré tout, les nantais s’imposent 3-1 dans cette rencontre, ce qui leur permet de rester invaincus en championnat, de gagner leur premier match de la saison à domicile et de remonter à la 4ème place du classement en championnat.

Des hommes en forme

Après ses trois premières journées, et bien qu’il soit encore bien trop tôt pour tirer des conclusions, certains hommes du dispositif nantais ont le vent en poupe. Issa Cissokho, malgré un début de match très compliqué à Nîmes s’est bien repris et se montre pour le moment au niveau L2, donnant raison aux dirigeants de lui avoir donné sa chance après la non-prolongation de Martins Pereira. Les nouveaux arrivants Riou, Cichero et Eudeline montrent déjà de belles choses, tout comme Veretout, malgré leurs arrivées plus ou moins tardives et leurs soucis physiques (blessure lors de la préparation pour le vénézuélien, sortie prématurée pour la première de l’ancien sedanais sous le maillot nantais contre Nîmes après un choc au visage et retour différé du jeune nantais après sa participation au championnat d’Europe des U21). Présent lors de la préparation entière, Adrien Trébel est lui proche de son meilleur niveau et enchaîne les bonnes prestations. A l’inverse, les seuls bémols peuvent concerner Filip Djordjevic, encore pas assez décisif, et Olivier Veigneau, qui semble souffrir en ce début de saison.

Reste au staff nantais à les remettre en confiance pour bénéficier d’une équipe complète et homogène, pour espérer continuer sur la lancée de ce début de saison plutôt réussi, au moins au niveau comptable.

Partager ce contenu

Laisser un commentaire