23 / 10 / 2014,
JAUNELIERE.com, toute l'actu football du FC Nantes

Gambardella : les réactions après le tirage au sort

Sébastien H. 18 mars 2012 Formation, Interviews Pas de commentaire
Gambardella : les réactions après le tirage au sort

Depuis jeudi midi, nous connaissons le tableau final de la Coupe Gambardella 2011-12. Les jeunes nantais, vainqueurs difficiles du Stade Lavallois à Marcel Saupin en 8es de finale, se déplaceront dimanche 1er avril pour affronter une équipe qui ne leur est pas inconnue : les Girondins de Bordeaux. Les aquitains, leaders du groupe C en U19 nationaux, font en effet figure de principaux rivaux des Canaris en championnat. Mais en Coupe, aucune statistique ne compte : sur un match, seule la qualification pour le dernier carré importe. Et les réactions des différents protagonistes que nous avons eu le plaisir d’interroger vont dans ce sens.

PHILIPPE MAO (entraîneur du FC Nantes)

« Je crois qu’arrivés à ce niveau de compétition, il n’y a plus de tirage facile. Si on veut aller au bout, à un moment donné on va trouver un gros sur notre route. On a déjà joué Le Havre, et on a su éviter les pièges face à des équipes censées être moins fortes (ndlr : Laval, Tours, Angers et Concarneau). Maintenant on est en quarts, on joue Bordeaux chez eux, et on n’a rien à perdre. Le message que je veux faire passer au groupe aujourd’hui, c’est que soit on se contente d’un quart de finale et d’une place sur le podium, soit on apprend le métier et on doit aller chercher plus loin sur les deux tableaux. Le groupe réagit bien à ce message depuis quelques temps, après des victoires importantes et malgré un groupe assez jeune. On a su enchaîner contre Lorient après avoir éliminé Le Havre par exemple, là où on aurait pu craindre un petit moment de décompression. Et aujourd’hui, après avoir éliminé Laval, on arrive à rester dans la course en championnat en allant nous imposer à Toulouse. On doit être capables d’avancer sur tous ces objectifs et d’aller chercher la meilleure place car la Gambardella, c’est aussi la « vitrine » de la formation d’un club, la catégorie reine du football jeune et une transition vers le football adulte. C’est donc un objectif clairement affiché, et on n’oublie pas que l’on doit aussi former les jeunes pour alimenter le groupe professionnel dans les mois et les années à venir. »

ALEXANDRE FRADE (milieu de terrain nantais)

« Pour gagner une compétition prestigieuse comme la Gambardella, il faut battre tout le monde et surtout, il faut passer par des matches comme celui qui se prépare contre Bordeaux. Techniquement, je suis persuadé qu’on a un groupe au-dessus de la moyenne, on est très solides défensivement et surtout, on a un esprit d’équipe. On est une équipe assez jeune mais j’ai vraiment confiance, on peut faire de belles choses et on a largement de quoi rivaliser avec cette équipe bordelaise. »

RAVY TSOUKA-DOZI (défenseur nantais)

« Il n’y a jamais de bon ou de mauvais tirage, c’est un match de coupe et l’approche sera différente du championnat. Mais Bordeaux, ce n’est de toute façon pas un match comme les autres ! Toute l’équipe est remontée à bloc bien sûr, d’une part parce que c’est Bordeaux, et surtout parce qu’on veut gagner notre place en demie-finale. Notre bloc défensif aura un grand rôle à jouer dans ce match : si on est costauds derrière, en contre-attaque on aura toutes nos chances ! »

PHILIPPE LUCAS (entraîneur de Bordeaux)

« La seule grosse satisfaction du tirage, c’est de jouer à domicile, ce qui ne nous est pas arrivé depuis le début de la compétition. Les joueurs sont contents de jouer à la maison, devant leurs copains, mais pas plus ni moins confiants que si ça avait été contre Nice, Brest ou Troyes. La seule détermination qu’ils ont, c’est celle d’aller jusqu’au bout, et ils savent qu’il faudra gagner pour ça. Après, quel que soit l’adversaire, on sait qu’à ce niveau de la compétition toutes les équipes ont des chances égales d’aller au bout. À choisir personnellement, j’aurais préféré rencontrer une équipe qu’on n’a pas l’habitude de jouer, parce que la Coupe sert aussi à ça. Mais si c’est Nantes, hé bien on prend Nantes ! On connaît bien la qualité de la formation nantaise en général, mais on se focalise aussi et surtout sur nous, pour faire le meilleur match possible. C’est sur ce genre de rencontres qu’on voit le caractère des joueurs s’exprimer à plein, parce qu’on n’a pas le droit à l’erreur et aucune session de rattrapage. »

 

TABLEAU FINAL

Tirage au sort pour le moins difficile pour les nantais : en cas de qualification à Bordeaux, ils affronteront en demie-finale le vainqueur du match opposant l’OGC Nice (un des grands favoris de la compétition) à l’ESTAC (qui a écrasé le Paris Saint-Germain 4 à 1 en huitième de finale). La route est encore longue jusqu’au Stade de France, mais on y croit plus que jamais !

1/4 DE FINALE
Match 1 : OGC NICE – ES TROYES AC
Match 2 : STADE RENNAIS – STADE BRESTOIS 29
Match 3 : GIRONDINS DE BORDEAUX – FC NANTES
Match 4 : AS SAINT-ÉTIENNE – VALENCIENNES FC

1/2 FINALE (à Orléans, 45)
Match 5 : VAINQUEUR 2 - VAINQUEUR 4
Match 6 : VAINQUEUR 1 – VAINQUEUR 3

FINALE (à Paris, 75)
VAINQUEUR 5 – VAINQUEUR 6

Partager ce contenu

Laisser un commentaire