30 / 08 / 2014,
JAUNELIERE.com, toute l'actu football du FC Nantes

Le FC Nantes en demi-finale de Gambardella !

Scott 2 avril 2012 Formation Pas de commentaire
Le FC Nantes en demi-finale de Gambardella !

C’est sous un très beau soleil et sous les yeux de Florian Marange, Jaroslav Plasil, Grégory Sertic et Marius Trésor que les jeunes canaris ont réussi un très gros coup en sortant les U19 bordelais de la Coupe Gambardella, au stade Chaban-Delmas.

Face à une tribune présidentielle assez bien garnie, le match débutait sur un petit rythme, et pas vraiment d’occasions chaudes à se mettre sous la dent. Cependant, les bordelais ont vite pris la maîtrise du ballon mais la défense nantaise se montrait solide, avec notamment un Léo Dubois décisif au quart d’heure de jeu, et une défense centrale très présente dans le jeu aérien et sur coups de pied arrêtés. La seule offensive nantaise en début de match, menée par Niane, finira en dehors du cadre. Mais les nantais reprennent petit à petit le dessus sur l’enjeu et profitent d’une baisse de régime des Girondins pour exploiter leurs offensives et mettre la pression sur le but de Dupré.

C’est finalement sur une touche jouée côté gauche dans les 20 mètres girondins que les nantais allaient ouvrir le score. Rapidement jouée par Tsouka-Dozi sur Gandi, ce dernier parvint à alerter Niane au milieu de la défense bordelaise, pour une frappe qui acheva sa course dans le petit filet droit à la 30ème minute (0-1) ! Et sur la remise en jeu des girondins encore sous le choc du but nantais, une nouvelle fois sur le coté gauche, les nantais profitaient d’un cafouillage pour voir le ballon arriver sur N’Dongala, qui arma une superbe frappe sous la barre transversale pour assurer le break (0-2).

Les girondins, sonnés, essayaient quand même de réagir. Et quand la défense nantaise n’arrivait pas à stopper les offensives, le portier nantais Badri gratifiait le public par de très belles parades réflexes. Nantes géra sur ce rythme la fin de la première mi-temps, les bordelais ayant la maîtrise du ballon mais abusant de gestes techniques superflus et brouillons dans la finition. Dans les dernières secondes du temps additionnel, l’arbitre siffla un coup franc aux abords de la surface bordelaise. Suite à un combinaison à trois joueurs, c’est finalement Gandi qui envoya le cuir mourir dans le petit filet du gardien girondin (0-3) !

Un score à la mi-temps douloureux pour des girondins dominateurs, confrontés à des nantais d’un sérieux et d’un réalisme offensif à toute épreuve. De retour du vestiaire, les girondins multiplieront les actions offensives pour revenir au score, mais le portier nantais était définitivement dans un grand jour. Une sortie dans les pieds rageuse, deux parades déterminantes coup sur coup, des ballons captés sur les corners… Et c’est finalement sur une belle action individuelle qu’un des meilleurs bordelais du jour (Touré) sauva l’honneur d’une frappe limpide en pleine lucarne à la 80e minute (1-3). Le suspense était relancé pour les dix dernières minutes, mais les nantais restaient très solides et sérieux défensivement. Et c’est sur un dernier retourné acrobatique du même bordelais que l’arbitre siffla la fin des débats, libérant par là même la joie des jeunes nantais.

En conclusion, ce fut un match relativement moyen collectivement d’un côté comme de l’autre, mais les nantais ont su faire preuve de beaucoup de réalisme en trouvant le chemin des filets à trois reprises, sur à peine plus d’occasions franches face à des bordelais dominateurs mais péchant dans la finition. Même si dans le jeu, et malgré quelques bonnes combinaisons, le collectif nantais a encore une grosse marge de progression, des individualités ressortent nettement et on peut être optimistes pour la demie-finale à venir le 15 avril, face à l’OGC Nice (vainqueur de Troyes en quart de finale).

JOUEUR PAR JOUEUR

Nassim Badri a livré une très bonne performance, auteur d’arrêts décisifs, d’une présence impériale sur coups de pied arrêtés et encourageant ses coéquipiers tout au long du match. Il a clairement sauvé la baraque sur les tentatives bordelaises, notamment en fin de match.

Samba Touré et Souleymane Sangaré, le duo de la charnière centrale, a été efficace dans le jeu aérien (et dans les duels en général) et s’est appliquée à relancer proprement.

Ravy Tsouka-Dozi a eu fort à faire face au numéro 9 bordelais, mais il a montré qu’il était présent défensivement et qu’il savait se montrer très dangereux lors de ses montées. Léo Dubois, un peu moins offensif que son coéquipier sur le côté droit, aura lui aussi effectué un très gros travail défensif, avec des interventions déterminantes.

Le duo de récupérateurs Alexandre Frade et Abdoulaye Touré a lui aussi montré sa complémentarité. Frade, qui jouait en position de « sentinelle », a montré une très grande maturité et un potentiel technique très intéressant. Touré a lui aussi montré qu’il était au dessus du lot, notamment dans l’impact physique, et a réussi à faire des dégâts lors de ses montées. On notera toutefois un petit laisser-aller au fil du match, qui aurait pu coûter cher sur certaines situations.

Valentin Delanys, même si il n’a pas marqué de but, aura été extrêmement précieux. À l’aise avec le ballon, s’appliquant à toujours effectuer son travail défensif, il n’a pas démérité dans son couloir tout comme Najib Gandi dans son couloir gauche, qui a montré de belles qualités individuelles et collectives en se montrant décisif sur les trois buts nantais.

Aristote N’Dongala, positionné juste derrière l’attaquant de pointe, a été très présent lors de la première période en multipliant les courses et les appels pour offrir des solutions, et s’appliquant lui aussi à faire beaucoup d’efforts pour gêner la relance girondine. Récompensé par un superbe but.

Adama Niane, muselé par la charnière bordelaise n’aura pas eu beaucoup de ballons, faisant parfois montre d’un peu de maladresse face au but (3 ou 4 occasions franches mal exploitées), mais il a finalement réussi à marquer sur l’une de ses rares frappes cadrées qui a eu le mérite de faire basculer le match.

Youssouf, Boukabous, Bertrand n’auront pas réussi à montrer beaucoup de choses en seconde période, à cause de la domination bordelaise. Mais ils auraient pu aggraver le score sur les quelques contres nantais en fin de match, sans résultat.

Partager ce contenu

Laisser un commentaire